Compte Epargne Logement (CEL) : Qu’est ce que c’est ?

Votre banquier vous a parlé du Compte Epargne Logement, que l’on appelle plus couramment CEL et vous vous demandez en quoi consiste ce produit d’épargne. Qui peut en bénéficier ? Quel est son avantage…

Qui peut en bénéficier ?

Toutes personnes, qu’elles soient majeures ou mineures, peut ouvrir un CEL. Il est possible de le cumuler avec un Plan Epargne Logement (PEL) à condition que les deux soient ouverts dans la même banque (par exemple : LCL, CIC, la Banque Postale, la Banque Populaire, la Société Générale…)

Il s’agit d’un placement dont le taux est généralement inférieur à celui du livret A.

Quel est son avantage ?

Il permet si vous avez un projet de financement immobilier, d’obtenir des crédits à taux préférentiels auquel se rajoutera une prime qui est versée par l’Etat.

Comment fonctionne-t-il ?

                Les versements

Pour ouvrir un CEL vous devez faire un versement de 300 euros (trois cent euros). Vous pouvez effectuer des versements libres, cependant, ils ne peuvent pas être inférieurs à 75 euros. Le plafond de ce livret est fixé à 15 300 euros.

                Les retraits

Vous pouvez effectuer des retraits à n’importe quel moment de l’année. Cependant, il faut veiller à ce que le compte dispose toujours d’un solde de 300 euros minimum. Dans le cas contraire, vous verrez votre compte clôturé.

Quelle est sa rémunération ?

Le taux d’intérêt de ce livret est fixé par la Banque de France le 1er février et le 1er août de chaque année. Il peut varier à la hausse comme à la baisse.

Les intérêts du CEL sont capitalisables au 31 décembre de chaque année. Ils viennent ainsi s’ajouter au capital initial.

Le taux est fixé à 1,25 % hors prime d’Etat. Attention cette prime est soumise à conditions et, est plafonnée à 1 144 euros.

Quelle est sa fiscalité ?

Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu mais en revanche, ils sont soumis aux prélèvements sociaux.